• Isabelle Hamel

Un marronnier chasse l’autre

Mis à jour : janv. 20


Ouf ! une page se tourne. Le marronnier du mois de janvier est passé ! Les vœux c’est fini ! Mais c’est quoi au fait un marronnier ? Allez, un peu de jargon journalistique : un marronnier c’est un sujet qui revient chaque année, à la même période. Ce terme s’inspire de l’arbre qui fleurit, de manière immuable, aux premiers jours du printemps. Les plus critiques diront que c’est une béquille pour remplir « facilement » les pages des journaux : la rentrée scolaire, les soldes, le régime à l’approche de l’été.

Cette vieille recette s’est adaptée aux nouveaux médias. Les Community managers ne sont pas en reste. Chaque année, en décembre, fleurissent de part et d’autre des calendriers éditoriaux pour les Community managers. Ils recensent tous les événements de l’année à venir. Ce type de calendrier est d’une certaine manière le marronnier des marronniers.

Pour en revenir aux vœux, c’est un marronnier qui s’étale sur un mois complet. C’est également celui qui concerne et rassemble un très grand nombre de personnes. Chacun peut le gérer à sa manière. Il y a ceux qui ont anticipé : les vœux étaient prêts depuis belle lurette, mi-décembre. L’envoi programmé. Il y a aussi les petits malins, tout aussi prévoyants, qui ont pensé que les publier le 31 janvier leur permettrait de se démarquer…. Puis il y a l’entre-deux majoritaire, ceux qui les ont envoyés à mi-parcours … Rassurez-vous, on retrouve aussi les vœux non souhaités du tout, par manque de temps ou simplement d’envie.

En extrapolant, je dirais que mes marronniers préférés sont culinaires. Un peu comme les marrons glacés que m’offre ma grand-mère à Noël. Ils sont savoureux parce qu’ils reviennent au rythme des saisons. Je les associe à des sensations gustatives, olfactives et à des petits instants de bonheur partagé. Ce qui est important, c’est de les déguster à la bonne période, de ne pas se laisser aller à les consommer tout au long de l’année. Ils en perdraient leur saveur. Pour n’en citer que quelques-uns et dans le désordre : les crêpes pour la chandeleur, la couronne des rois. De mes origines perpignanaises, je garde un fort attachement aux bougnettes que l’on prépare en famille au moment de pâques. Mon esprit vagabonde vers toutes les saveurs sucrées et salées que j’ai plaisir à déguster à certaines occasions, dans un certain contexte ou dans des lieux bien spécifiques. Je sens que je m’éloigne de mon sujet.

Pour en revenir à nos (moutons ?) marronniers, chaque activité dispose des siens. Il ne faut pas les négliger. Bien au contraire, ce sont des points d’appui. Ils permettent d’anticiper, de préparer. Derrière le marronnier, prétexte de communication, il y a des actions à imaginer pour gagner de nouveaux clients, faire connaître son activité, sa marque,…

Et vous, dans votre activité, quels sont les marronniers que vous avez identifiés pour 2019, 2020, 2021,… ?

En manque d'inspiration ? Tapez "calendrier du community manager" dans votre moteur de recherche préféré et faites votre marché !

Et parce qu'il n'y a pas que les marronniers...

Besoin d'être accompagné dans votre stratégie éditoriale ? Construisons-la ensemble !

#communitymanager #marronnier #rédaction #article #voeux #inspiration #événements2019

© Cursive

i.hamel@cursivement.com   |   06 10 36 04 30